+33 (0)6 18 07 40 24 contact@cryomotion.fr
picto d├ęplie menu
Image bloc 61

Questions & Answers

Q&A: Understand the benefits of Cryolipolysis and Whole Body Cryotherapy and their differences.

WHAT IS THE DIFFERENCE BETWEEN WHOLE-BODY CRYOTHERAPY AND CRYOLIPOLYSIS?

WHOLE-BODY CRYOTHERAPY

Immersion of the body in a chamber with extreme cold temperatures (up to -150 °C)
Duration: 3 min maximum

  • Muscular preparation and recovery, athletic performance aid
  • Reducing chronic inflammatory pain, rheumatism or pain linked to fibromyalgia; improving certain skin diseases (psoriasis, eczema)
  • Improving sleep quality, skin vitality...

CRYOLIPOLYSIS

Application of intense cold (-9 °C) on one or two localized areas of the body

Duration: 35 to 60 minutes (depending on the area(s) treated)

The cold helps you get rid of those fatty tissues and undesirable little bulges, when diets and exercise just aren't working!

Image bloc 64

WHOLE-BODY CRYOTHERAPY (WBC) • Q&A

What is the difference between whole-body cryotherapy with liquid nitrogen and electric whole-body cryotherapy?

Liquid nitrogen whole-body cryotherapy can reach temperatures that are much lower (as low as -150 °C): its action is more effective.
Electric whole-body cryotherapy can only reach temperatures of about -110 °C and is carried out in chambers where the entire body is immersed, including the head.

Does whole-body cryotherapy help people lose weight / become slimmer?

Weight loss and slimming are not, as such, part of the recommended uses for whole-body cryotherapy.
The body will burn off 300 to 800 calories during a whole-body cryotherapy session.
Saying that whole-body cryotherapy is a weight-loss solution is misleading, or the result of confusion with a different cold-slimming technology: cryolipolysis.

Why is a whole-body cryotherapy session limited to 3 minutes?

Beyond 3 minutes, there is a risk of hypothermia and frostbite.

Why does WBC help manage intense stress?

The release of endorphins, sources of well-being, brings deep relief that counteracts stress and can help, for example, to be in the best shape possible for an important work meeting...

What causes the burns linked to WBC that are sometimes reported on in the media?

Without having specific information about the facts in question, it is obviously hard to give a precise answer. However, these are generally extremely rare cases that may find themselves exaggerated for the sake of sensationalist reporting.

It is important to keep in mind that when WBC is conducted properly there is no danger whatsoever. The rules that must be respected to keep the process safe are:

  • Respect the WBC contraindications
  • Practice WBC in a specialized center and avoid the “fast-food” style WBC services
  • The qualified cryotherapist must be in permanent visual and vocal contact with the patient during the WBC and must be attentive to how the patient feels
  • The WBC chambers must imperatively be CE medical certified. Regular chamber maintenance is necessary
  • Patients must be dry and must wear quality hand and foot protection: thick and warm gloves and socks, Croc-type shoes. In fact, humidity and the absence of adapted shoes can lead to burns on the feet

Respecting these simple and obvious rules allows for calm and safe WBC sessions.

CRYOLIPOLYSIS • Q&A

What is cryolipolysis with aspiration?

Cryolipolysis with aspiration is carried out thanks to suction-generating applicators that diffuse intense cold (-9 °C most frequently) to fatty zones. The skin is protected by compresses and a specially adapted (and hypoallergenic) cryolipolysis gel, avoiding any direct contact with the epidermis, and therefore any risk of frostbite, as opposed to cryolipolysis plates that work without aspiration and are applied directly on the skin.

What is the difference between cryolipolysis with aspiration and liposuction?

Cryolipolysis with aspiration is the non-invasive alternative to liposuction for fatty deposits in the stomach, love handles and saddlebags.

Cryolipolysis makes it possible to avoid operation complications such as hematoma and pain, and wearing a panty for several weeks...

How many sessions are necessary to treat a zone?

One session is generally enough when the layer of fat, measured in the initial session, is no greater than 40 mm.

A thickness of more than 40 mm requires one – or sometimes 2 or 3 – additional sessions, within 30 to 45 days of one another.

Is there a particular season in which to practice cryolipolysis?

Cryolipolysis can be practiced any time.

Why is the treatment zone sometimes heated before the start of the cryolipolysis session?

The heating makes for a true “thermal shock” that renders the fatty cells even more fragile. Heating before exposure to the cold is most often reserved for the treatment of fatty tissue on the stomach.

Image bloc 84

FAQ • MSHAPE

Accroissement des muscles squelettiques, quel est le phénomène constaté : hypertrophie et/ou hyperplasie musculaires ? 

L'origine de la croissance musculaire chez l'Homme ne fait pas encore l'objet d'un consensus scientifique. Pour la plupart des auteurs, il y aurait une hypertrophie, c'est-à-dire une augmentation de la masse musculaire provenant uniquement de l'accroissement de l'épaisseur des fibres musculaires.
Pour d'autres, moins nombreux, il y aurait au contraire une hyperplasie : les fibres musculaires conservent la même taille qu'il s'agisse d'individus sportifs ou de personnes sédentaires. C'est l'accroissement du nombre de fibres qui expliquerait l'augmentation de la masse musculaire.
Le plus probable est que l'augmentation de la masse musculaire résulte simultanément d'une hypertrophie et d'une hyperplasie musculaires. C'est la théorie retenue par différentes techniques de stimulation magnétique musculaire de haute intensité, dont fait partie le MShape®.

Quelles sont les différences entre la technique MShape® et l'électromyostimulation ou électrostimulation musculaire ?

Contrairement aux appareils d'électrostimulation myo-électriques, le MShape® propose une efficacité maximale sans générer de douleur. Dans le cas de l'électromyostimulation, la stimulation part d'une plaque posée directement sur la peau pour rejoindre ensuite les muscles. L'électromyostimulation implique donc un effet thermique, ainsi qu'une douleur (variable en fonction de l'intensité de la stimulation), ce qui limite considérablement l'efficacité de la technique. 
Dans le cas du MShape®, le champ électromagnétique cible directement les muscles avec un maximum d'intensité, avant que celui-ci ne diffuse ensuite vers la surface (graisse) sans toucher la peau (donc sans douleur).

Comment est mesurée l'énergie du MShape® ?

Il s'agit d'une unité de mesure électromagnétique exprimée en Tesla (T). En l'occurrence, l'intensité de l'énergie délivrée par le MShape® est de 7 T.

Comment se contractent les muscles striés ? 

Les muscles sollicités par le MShape® sont des muscles striés (muscles de la locomotion, de la statique, de la préhension...). Ils sont sous le contrôle du système nerveux central. Un muscle strié est un groupement de faisceaux formés eux-mêmes de fibres musculaires ou sarcomères.
Les fibres musculaires peuvent atteindre plusieurs dizaines de centimètres, par exemple au niveau des membres inférieurs ou de l'abdomen. À l'intérieur de ces fibres, on retrouve des myofibrilles (actine et myosine). Ces 2 protéines sont disposées de façon alternée. Lors d'une contraction, les filaments d'actine et de myosine glissent les uns contre les autres, puis s'intriquent entre eux. Ceci aboutit au raccourcissement et à l'épaississement du muscle. À l'inverse, lors de la détente musculaire, les protéines d'actine et de myosine se séparent. Le muscle retrouve sa configuration de repos.

Est-il nécessaire de prévoir des séances de MShape® complémentaires, au-delà des 6 séances initialement proposées ?

Dans certains cas de perte significative (non pathologique) de la masse musculaire abdominale ou des muscles fessiers (fonte musculaire liée au vieillissement et/ou au manque d'activité physique), une ou deux séances complémentaires seront proposées après la 6e séance. 
Chez les personnes peu sportives, un entretien du résultat obtenu est souhaitable grâce à 1 ou 2 séances de MShape® par an. Il est important de noter que l'exercice physique (en particulier le gainage pour les muscles abdominaux) et une alimentation saine et équilibrée sont indispensables après les séances de MShape®.

Pourquoi le traitement des 6 séances doit-il être réalisé sur 2 à 3 semaines ?

Le protocole conseillé - 6 séances pratiquées sur 2 à 3 semaines - est essentiellement lié au mécanisme d'hypertrophie musculaire. Le rapprochement des séances favorise l'augmentation des masses musculaires qui sont intensément stimulées lors des séances de MShape®. En effet, lors des séances, des micro-traumatismes des fibres musculaires sont générés et le rapprochement des séances va créer une situation de congestion et de stress musculaire obligeant le muscle à se développer et à prendre du volume. Ce phénomène est recherché par les haltérophiles : pour augmenter leur masse musculaire, ils pratiquent des entrainements très réguliers et rapprochés.

Comment peuvent s'enchainer séance(s) de cryolipolyse et séances de MShape® ? Quelle doit être la chronologie ?

Les techniques de la cryolipolyse et de MShape® ont des actions différentes : la cryolipolyse agit au niveau du tissu graisseux ; le MShape® a une action directe sur le tissu musculaire et une action indirecte sur le tissu graisseux. En l'absence de réaction inflammatoire marquée à l'issue d'une séance de cryolipolyse, une session de MShape® peut être réalisée 2 semaines après.

Chronologiquement, en présence d'un pli graisseux supérieur à 40 mn, il sera conseillé de réaliser une ou plusieurs séances de cryolipolyse préalablement au traitement par MShape®

La qualité altérée de la peau (relâchement cutané, présence de vergetures) empêche-t-elle la réalisation de séances de MShape® ?

Le relâchement cutané ou la présence de vergetures ne constituent pas des contre-indications à la réalisation de séances de MShape®, car cette technique n'a pas d'action sur le derme.

Image bloc 152

FAQ • FIRM&SMOOTH TECH

Quelle est la différence entre la technique de palper-rouler et la nouvelle méthode « Firm&Smooth Tech® » ?

La méthode Firm&Smooth Tech® intègre le palper-pulser, mais cette « aspiration » du tissu graisseux est beaucoup moins traumatisante pour le tissu sous-cutané que le palper-rouler.

Plus complète que le palper-rouler, la Firm&Smooth Tech® est une synergie de 3 techniques qui sont diffusées simultanément : infra-rouges ayant une action lipolytique, radio-fréquence bipolaire traitant le relâchement tissulaire et enfin le palper-pulser.

La Firm&Smooth Tech® est-elle possible si une insuffisance veineuse est présente ?

Lorsque des varicosités très fines et très nombreuses sont diffuses sur les jambes, il est préférable de faire un bilan veineux chez un spécialiste avant de pratiquer la Firm&Smooth Tech®. Néanmoins, la présence de quelques varicosités est très fréquente et ne contre-indique pas la Firm&Smooth Tech®. Au contraire, l'amélioration du tissu sous-cutané et de la cellulite est souvent bénéfique en présence d'une insuffisance veineuse.

La Firm&Smooth Tech® peut-elle être pratiquée en toutes saisons ?

Les suites de soins de Firm&Smooth Tech® sont très simples, sans hématome, ni douleur. La méthode est donc réalisable en toutes saisons. En période estivale, la Firm&Smooth Tech® réalisée au niveau des membres inférieurs améliore le syndrome des jambes lourdes.

La Firm&Smooth Tech® a-t-elle une action durable sur la cellulite et le relâchement tissulaire ?

L'action de la Firm&Smooth Tech® est durable dans le temps. Néanmoins, à la différence des méthodes plus « radicales » sur le tissu graisseux (comme la cryolipolyse et le LipoHIFU), un traitement d'entretien est indispensable.

Quelles sont les principales indications de la Firm&Smooth Tech® dans le relâchement cutané ?

La Firm&Smooth Tech® est particulièrement indiquée dans le traitement des relâchements cutanés au niveau de la face interne haute de la cuisse et au niveau du bras. Le nombre de séances nécessaires de Firm&Smooth Tech® dépend de l'intensité du relâchement cutané.

Est-il possible de combiner des séances de cryolipolyse et/ou de LipoHIFU à des séances de Firm&Smooth Tech® ?

La présence d'amas graisseux localisés relève plutôt des techniques « radicales », telles que la cryolipolyse et/ou le LipoHIFU. Néanmoins, ces 2 techniques ont un effet modeste sur la peau d'orange. Un traitement complémentaire par Firm&Smooth Tech® est donc souvent proposé en complément des techniques radicales pour améliorer la cellulite diffuse.

FAQ • LIPO HIFU

Quel est le mode d'action de la technique Lipo Hifu dans le traitement des amas graisseux ?

La technique LipoHifu utilise l'énergie sous forme d'ultra-sons focalisés de haute intensité aboutissant à la production de chaleur (65 à 80 °C) à une profondeur sous-cutanée précise (8 ou 13 mm).

Cette énergie détruit les cellules graisseuses (adipocytes) à la profondeur programmée. Les lésions cellulaires aboutissent à court terme (1 à 2 mois) à la disparition de ces adipocytes par voie naturelle. Les cellules non adipeuses ne sont pas ciblées par le LipoHifu, à condition de respecter une épaisseur de pli graisseux minimale.

Quelle technique privilégier dans le traitement des amas graisseux : LipoHifu ou cryolipolyse ?

La cryolipolyse est incontestablement la méthode la plus simple et la plus rapide pour le traitement des amas graisseux « mous » (cellulite adipeuse), comme la zone abdominale. Sur cette zone, le froid pénètre aisément la couche superficielle (jusqu'à 15-20 mm environ).

Par contre, l'aspiration d'un tissu sous-cutané fibreux (cellulite fibreuse) par une pièce à main de cryolipolyse est souvent plus difficile à réaliser : le froid pénètre moins profondément. Dans cette hypothèse, il sera conseillé de commencer le traitement par une ou deux séances de LipoHifu avant de réaliser, si nécessaire, une séance complémentaire de cryolipolyse.

Combien de séances sont nécessaires pour traiter un amas graisseux par LipoHifu?

Tout dépend évidemment de l'épaisseur du tissu graisseux initial et de la nature de celui-ci. L'examen réalisé lors du bilan initial permet de déterminer la meilleure stratégie thérapeutique (cryolipolyse, LipoHiFu ou association des 2 techniques) et d'évaluer précisément le nombre de séances nécessaires.

Quand privilégier la technique Lipo Hifu ?

Si la cryolipolyse est généralement la méthode la plus simple et la plus rapide pour le traitement des amas graisseux, les pièces à main utilisées ne permettent pas de prendre en charge aisément, ou sans douleur, certaines zones du corps. C'est le cas, par exemple de l'amas graisseux sous-mentonnier (double-menton), du bras ou de la face antérieure des cuisses.

La technique LipoHiFu permet, outre la lipolyse, d'améliorer le relâchement cutané, par exemple au niveau des bras.

La technique LipoHiFu est-elle douloureuse ?

Cette technique est généralement indolore, en dehors de quelques picotements.

Image bloc 125

TEETH WHITENING • Q&A

What is the point in conducting an oral-dental examination before teeth whitening?

The oral-dental exam carried out by a surgeon-dentist is absolutely necessary before any teeth whitening.
There are contraindications to teeth whitening (ex: tooth decay, periodontitis...).
Also, the presence of implants or pivot-teeth reduces the effect of teeth whitening.

What is the best teeth whitening technique: whitening in the dentist's chair or mouth tray whitening?

For the first consultation, if no contraindications are present, we always do a whitening session in the dentist's chair. At the same time, we take dental molds of the mouth in order to create a mouth tray for future applications.
It is the combination of these 2 techniques that brings about the most satisfying results.

Once the whitening is done, what can I do to make sure the whitening lasts in the long run?

It's important to remember that tobacco is a major factor in teeth turning yellow. Good dental hygiene is necessary to maintain the whitening result.
We recommend that you maintain the whitening by reinforcing it with a daytime or nighttime whitening twice per year (or as indicated), with the help of the mouth piece and a special whitening product.
The whitening product recommended by our dental surgeon is available for purchase at the Cryomotion® Center.

What is the difference between the teeth whitening done in a “smile bar” and that practiced by a dental surgeon?

Besides the extremely necessary oral-dental exam that can only be carried out by a practicing dentist, the products used in a “smile bar” are not very concentrated. The results are modest in comparison to those achieved at the Cryomotion® Center.

Dr. Thierry Picard, Dental surgeon at the CRYOMOTION® Center in Lyon.

Image bloc 66

If you have any other questions

Contact us
retour haut